Grand concours photos – Takeyourpicwithecoloj

Pour profiter pleinement de cet été ensoleillé, écolo j Huy-Waremme vous propose de révéler votre talent artistique en participant, du 15 juillet au 14 août, à un grand concours photo (http://takeyourpicwithecoloj.wordpress.com/) !

Le thème est celui de la transition, de l’évolution… En effet, à l’aube de ce XXIe siècle, la société dans laquelle nous vivons est en pleine mutation et se transforme à toute vitesse. A vous, donc, d’illustrer cette transformation dans 3 domaines : alimentation/agriculture – mobilité – Belgique .

Les thèmes :

Avec le thème « T’es pas dans ton assiette !« , montrez comment vous imaginez l’agriculture et l’alimentation d’aujourd’hui et de demain.

Traitez tous les types de mobilité dans la catégorie « Bougez bougez !« .

En cette période déterminante pour l’avenir de la Belgique, comment la voyez-vous demain ? Tout est une question de « Belgitude des choses…« .

Mais surtout, soyez original et laissez libre cours à votre imagination !!!

Comment participer ?

Chaque participant envoie une photo maximum par thème à l’adresse huy-waremme@ecoloj.be avec son nom, son prénom, son âge et la catégorie dans laquelle il souhaite concourir.

Toutes les photos envoyées seront visibles sur le blog du concours : http://takeyourpicwithecoloj.wordpress.com/ ! Les internautes pourront voter via leur compte Facebook pour plusieurs photos, mais une seule fois pour chaque photo.

Un jury composé des membres de notre association sélectionnera la meilleure photo par thème parmi les 5 photos qui auront récolté le plus de votes à la fin du concours. Il y aura donc autant de gagnants qu’il y a de thèmes.

Les gagnants recevront un magnifique panier garni ainsi qu’un repas offert lors de notre barbecue annuel où les meilleures réalisations seront exposées !

Share

Vidéo : « Mont-Falise : antenne gsm contestée » – RTC

sans-titre

On a parlé du quartier du Mont-Falise, hier soir, au conseil communal de Huy, suite à une interpellation du conseiller Ecolo Rodrigue Demeuse sur l’installation d’une antenne illégale Mobistar à cheval sur les lotissements de Bois-Marie et Gérard. Cette antenne n’est pas récente mais un comité de riverains dénonce sa proximité avec les habitations. Redoutant un risque sanitaire majeur, les riverains se sont informés et ont constaté que le pylône était irrégulier à plusieurs titres. Ils en ont informé le fonctionnaire-délégué à la Région wallonne. Celui-ci va mettre Mobistar en demeure de régulariser la situation. Les riverains souhaitaient voir la ville s’engager à leurs côtés. Suite à l’interpellation du conseiller Ecolo, la majorité a précisé qu’elle ne pouvait pas faire grand chose tant que le fonctionnaire délégué n’avait pas rendu son avis. Elle annonce qu’elle sera aux côtés des riverains dans ce dossier mais rappelle qu’elle n’a qu’un avis consultatif. De leur côté, les riverains espèrent obtenir la suppression de l’antenne plutôt que sa régularisation.

Voici, à 2’48 », le reportage au JT de RTC :

http://www.rtc.be/emissions/jt/1456179-edition-du-09072013

Et voici les images filmées par RTC au Bois-Marie :

http://www.rtc.be/reportages/environnement/1456187-mont-falise-antenne-gsm-contestee

Share

Happy soft days : quel bilan ?

Durant la semaine du 17 juin, le service prévention de la Ville a mis en place un dispositif visant à occuper les étudiants ayant fini leurs examens. Ces fameux « jours blancs » où les jeunes se retrouvent souvent livrés à eux-mêmes et parfois désœuvrés constituent souvent une période où les jeunes se voient offrir très peu d’activités. Ils se retrouvent dès lors sur la Grand’Place où la seule occupation possible est celle des terrasses de café.

C’est pourquoi, les diverses activités proposées par le service « Huy Clos », telles que des cours de zumba, l’escalade d’une échelle de pompier, des concours de WII, des murs d’escalade et des structures gonflables, constituent une piste de solution, certes imparfaite, mais en tout cas originale afin d’occuper les jeunes après la fin de leurs examens.

Les échos de la première édition de ces « Happy soft days » semblent plutôt positifs et j’interpellerai donc le collège, lors du Conseil communal de ce 5 juillet 2013, pour lui demander le bilan qu’il tire de cette organisation (en termes quantitatifs mais aussi qualitatifs) et pour savoir s’il envisage de réitérer l’expérience lors des prochaines sessions d’examens.

Réponse ce 5 juillet à 20h…

Share

Un pylône au fond du jardin…

Un pylône de la société Mobistar est installé au Bois-Marie, dans le quartier du Mont-Falise depuis plusieurs années déjà. Cependant, un comité de riverains s’est créé pour dénoncer la proximité de cette antenne avec leurs habitations. J’interpellerai le Collège communal à ce sujet lors du Conseil communal du 5 juillet 2013…

L’antenne se trouve en effet à moins de 20 mètres de la cuisine du voisin le plus proche et à quelques mètres à peine de la salle de fêtes « La Croisée » où se réunissent chaque semaine des dizaines de scouts ainsi que les personnes assistant aux célébrations religieuses qui se tiennent dans la chapelle attenante au bâtiment. De plus, elle mesure 36m, ce qui ne respecte en rien les lignes de force du paysage (voir photos ci-dessous). Enfin, il existe indéniablement un risque sanitaire majeur. L’OMS a ainsi classé en mai 2011, les ondes électromagnétiques comme potentiellement cancérigènes et les compagnies d’assurances n’assument même plus ce risque depuis 2003.

pylône

Au travers de leurs investigations, les riverains ont découvert que ce pylône était irrégulier à plusieurs titres. D’une part, il est implanté sur une parcelle classée comme « jardin et aire de jeux », ce qui est interdit vu la présence de nombreux enfants. D’autre part, l’installation se trouve illégalement à cheval sur 2 parcelles se trouvant chacune dans 2 lotissements à caractère résidentiel différents qui n’autorisent nullement ce genre de construction.

Suite à la mise au jour de ces infractions, le fonctionnaire-délégué de la Région Wallonne a mis Mobistar en demeure de régulariser cette situation. Une demande dans ce sens va donc être introduite dans les jours ou les semaines qui viennent.

Au préalable, une proposition de transaction, sanctionnant l’infraction commise, pourrait être proposée entre la Ville de Huy et Mobistar. Si le collège refuse cette transaction, l’antenne devra être démontée. S’il accepte, il est difficilement envisageable, après avoir accepté l’argent,  qu’il émette un avis négatif au moment de la procédure de régularisation ultérieure et l’antenne sera dès lors maintenue.

Si une procédure de régularisation est néanmoins entamée, la collège communal dispose alors d’un avis indicatif et la décision définitive appartient au fonctionnaire-délégué, avec possibilité de recours pour la Ville auprès du ministre de l’aménagement du territoire.

Récemment, un échevin a affirmé aux riverains que le collège avait entamé des démarches pour faire déplacer l’antenne. Qu’ en est-il de ces démarches ? Si une transaction est proposée à la Ville, quelle sera sa position ? Dans le cas d’une procédure de régularisation, quel sera l’avis rendu par le collège ? Et si le permis est néanmoins accordé, le collège s’engage-t-il à soutenir les riverains en adoptant une attitude proactive (recours éventuels,…) ?

Cette attitude proactive, aux côtés des riverains (qui ont d’ailleurs lancé une pétition disponible en ligne sur https://13067.lapetition.be/), est absolument indispensable pour lutter contre des intérêts aussi puissants et défendre l’intérêt général des citoyens hutois. C’est notamment la voie qu’a décidé de suivre la Ville d’Aywaille. La majorité hutoise aura-t-elle le même courage ? Réponse dans les prochaines semaines…

Share