Vidéo : « Ecolo J : 24 heures dans une prison éphémère à Huy » – RTC

rtc 13-05-15

On revient sur la mise en prison, mercredi de trois membres de l’ organisation de jeunesse politique Ecolo J. Une action symbolique visant à sensibiliser à la problématique de la politique pénitentiaire belge. Rassurez-vous, ces trois faux prisonniers sont sortis hier de leur prison factice après 24h00 de détention mais nous revenons malgré tout sur leur incarcération volontaire.

Share

« Trois jeunes d’Écolo J «en prison» 24 h » – L’Avenir HW (15/05/2015)

Trois membres d’Écolo J ont passé 24h «en prison», sur la place Verte. Pour sensibiliser à la politique carcérale et susciter le débat.

Trois lits, un petit frigo, un évier, des kits d’hygiène et des tenues de détenus prêtés par la prison de Marneffe. Le tout dans une «cellule de prison» de 9 m2 reconstituée sur la Place Verte. Un espace restreint, sans aucune intimité, dans lequel trois membres du mouvement écolo j, ont passé 24 h, de mercredi à jeudi. Pour «déconstruire tous les clichés qu’on peut avoir sur la prison», pour sensibiliser le grand public à la politique carcéral et susciter le débat avec les passants. (…)

La suite sur : http://www.lavenir.net/cnt/DMF20150514_00649914.

A.-F. Bertrand

Share

« Écolo-J derrière les barreaux place Verte » – L’Avenir HW (12/05/2015)

Ils avaient vécu sous une éolienne pendant 24 heures. Là, ce mercredi, c’est dans une cellule installée place Verte qu’Écolo-J vivra.

Depuis deux ans, les jeunes écolos réfléchissent à la politique carcérale et à son avenir dans la société d’aujourd’hui. Le sens de leur réflexion? «On voulait savoir en quoi la prison a encore un sens aujourd’hui, en quoi elle sert à la réinsertion», explique le Hutois Rodrigue Demeuse, co-président d’Écolo-J pour Huy-Waremme. Un thème large, passionnant à coup sûr, mais qui nécessitait de s’informer avec ceux qui vivent en prison, qui y travaillent. Ce que Écolo-J a fait. «On a rencontré des acteurs de terrain, des anciens détenus, des directeurs de prison, des associations qui y travaillent, des gardiens aussi.» Ils ont aussi visité la prison de Namur, rencontré une association qui propose des formations derrière les barreaux. «On a adopté une position au congrès d’Écolo-J en octobre qui propose une vraie vision de la politique carcérale pour l’avenir.» (…)

La suite sur http://www.lavenir.net/cnt/DMF20150511_00646748.

Catherine DUCHATEAU

Share

24h dans une cellule reconstituée – Une prison hors des murs

« C’est à la manière dont on traite les détenus qu’on sait ce que vaut un pays. »

affiche génériqueSi on se base sur cette phrase, la Belgique ne s’en sort pas bien : surpopulation, prisons vétustes, allongement des peines, peu de politiques de réinsertion, … La liste des griefs sur les prisons est longue.

Pourtant, chaque jour, des personnes réclament plus de dureté, moins de privilèges pour les détenus.

écolo j a voulu voir le vrai du faux sur ce sujet. Après avoir organisé des débats, visité une prison, écolo j a adopté une position lors du Congrès 2014. Aujourd’hui, elle veut la faire connaître et déconstruire les préjugés sur la vie carcérale.

En collaboration avec ses partenaires associatifs, écolo j a décidé de reconstituer une cellule et trois membres s’y enfermeront pendant 24h. Quelques heures qui ne diront pas tout, mais qui nous aideront à mieux comprendre ce que vivent les détenus, enfermés ainsi dans quelques mètres carrés, avec des murs pour seul horizon pendant plusieurs années.

Tu souhaites voir réellement à quoi ressemble une cellule de prison ?
Tu veux en discuter ?

Alors, viens voir ce qu’il se passe le 13 mai à partir de 10h30 et jusqu’à la même heure le 14, sur la place Verte à Huy.

Tu pourras voir une cellule reconstituée, découvrir les positions d’écolo j suis la politique carcérale belge, discuter avec les membres présents et en apprendre un peu plus sur les prisons et sur les détenus.

Share