Huy : un mur, un sommet… Mais où ?

Au mois de juillet dernier, la Ville de Huy a accueilli en grande pompe l’édition 2015 du Tour de France. Cet évènement a permis de faire connaître internationalement, s’il en était encore besoin, le fameux Mur de Huy, au sommet duquel se jugeait l’arrivée de l’étape du jour.

mur de huy 1

Il s’agit aujourd’hui de transformer l’essai en profitant de cette publicité incroyable pour attirer les cyclistes amateurs, étrangers notamment,  et faire ainsi vivre le tourisme et l’économie hutois.

Cependant, actuellement, le Mur de Huy est très peu mis en valeur. Seule une affiche et une petite flèche se trouvent au pied de la côte, et un minuscule panneau en indique l’arrivée. Les GPS ne l’indiquent évidemment pas non plus puisqu’il s’agit officiellement du Chemin des Chapelles. De plus, aucune information à son sujet n’est accessible directement sur le site de la Ville. Seule la brochure de l’Office du tourisme y fait référence.

Un plan signalétique est censé être très prochainement mis en place par le collège puisqu’il a été voté au budget 2015. Cependant, on ne voit toujours rien venir, sans explications justifiant cette lenteur.

En attendant la mise en place de ce plan, il y a pourtant de simples démarches qui permettraient de tirer un réel avantage de la présence de cette mythique côte et d’en faire profiter l’économie hutoise.

Lors du Conseil communal de ce 13 octobre, nous avons donc demandé au Collège ce qui était fait actuellement pour mettre le Mur en évidence. Nous avons également proposé de mettre en place un fléchage multilingue depuis les différentes entrées de la Ville. Il nous semble également indispensable d’en faire la promotion sur le site internet de la Ville, voire de renvoyer les utilisateurs vers un site permettant de mesurer les performances des cyclistes amateurs dans le Mur (ex.: www.strava.com). De manière plus proactive, nous souhaiterions enfin que la Ville envoie une présentation du Mur et de la région aux clubs de vélo du pays mais également ceux des pays voisins afin d’attirer ce public.

A toutes ces demandes, il a été répondu par l’échevin du tourisme, Joseph George, que la Ville fait déjà beaucoup et qu’il n’est pas question de mettre le Mur plus en évidence. Immobilisme quand tu nous tiens…

Share