Bientôt un Conseil Consultatif des Jeunes à Huy !

Lors du Conseil communal de ce 22 mars 2016, Samuel Cogolati et moi-même, en tant que plus jeunes membres de l’assemblée, proposions la mise en place d’un Conseil Consultatif des Jeunes.

commission jeunesse

En effet, suite à notre participation, en décembre dernier, à un congrès de jeunes élus locaux européens, nous avons pu observer que cette pratique était courante dans de nombreuses localités partout en Europe, et souvent couronnée de succès. Nous souhaitions dès lors que la Ville de Huy s’engage dans une dynamique similaire.

La participation de tous les citoyens, y compris des plus jeunes, est essentielle à la démocratie et au dynamisme d’une commune. Les jeunes doivent donc être associés au maximum aux politiques qui les concernent, en privilégiant la participation et le dialogue plutôt que la répression et la stigmatisation.

La Ville l’a compris très tôt puisqu’elle fut pionnière en matière de participation des plus jeunes avec la mise en place d’un Conseil communal des enfants dès 1989, sur proposition d’ailleurs de l’actuel échevin de la jeunesse qui était conseiller communal à l’époque.

Lors du récent renouvellement de ce Conseil, nous avons pu nous rendre compte de l’excellent travail que réalisent les enfants qui en sont membres, particulièrement bien accompagnés en cela par les services de la Ville.

Cependant, cette initiative s’achève vers l’âge de 12 ou 13 ans, sans qu’une structure participative similaire n’existe pour représenter les jeunes entre 12 et 26 ans.

Or, au-delà de la frustration que cela génère chez les jeunes désireux de continuer à s’investir dans ce genre de lieu, nous sommes convaincus qu’il est essentiel d’encourager la participation des jeunes de 12 à 26 ans, de les rapprocher des institutions locales, de les associer aux projets de la commune, d’écouter leurs besoins et attentes, et de valoriser leurs initiatives.

A l’initiative du groupe Ecolo en 2013, la Ville de Huy s’est engagée dans une grande campagne, appelée « Huy à tes idées », visant à aller à la rencontre des jeunes pour écouter les demandes et envies. Cette campagne a bien fonctionné mais nécessiterait aujourd’hui un cadre plus clair et permanent afin de s’inscrire dans la durée.

C’est ce cadre que nous souhaitons mettre en place en créant un Conseil Consultatif des Jeunes, qui serait composé de représentants de 12 à 26 ans domiciliés à Huy, et/ou scolarisés à Huy, et/ou investis d’une manière ou d’une autre dans les mouvements de jeunesse, clubs sportifs et culturels, et autres institutions accueillant des jeunes sur le territoire de la Ville de Huy.

Ce Conseil serait consulté sur les questions concernant directement ou indirectement les jeunes (culture, sport, sécurité, santé, éducation, environnement, etc.) et aurait également la possibilité, d’initiative, de faire des propositions.

Afin d’en fixer les modalités précises, nous proposions également de réunir la commission communale de l’échevin de la jeunesse.

A l’heure où le fossé se creuse de plus en plus entre citoyens et autorités publiques, même au niveau local, nous sommes persuadés que ce Conseil Consultatif des Jeunes constituerait un outil très utile de démocratie et de cohésion sociale…

Cette vision des choses semble aujourd’hui partagée par le Collège, puisqu’ils nous ont répondu qu’un Conseil de ce type serait mis en place dans les prochains mois avec l’aide de la Mézon des Jeunes de Huy et InforJeunes. Voilà donc une excellente nouvelle !

Share

Compteurs à budget : quelles alternatives à la disparition des points de recharge en centre-ville ?

compteurs budget

Un millier de Hutois disposent d’un compteur à budget pour s’approvisionner en gaz ou en électricité auprès de RESA. Pour utiliser le dispositif, ils doivent régulièrement recharger une carte prépayée dans une borne spécifique.

Jusqu’à présent, plusieurs commerçant du centre-ville offraient ce service, mais tous l’ont maintenant arrêté, y compris la dernière bijouterie qui le permettait, suite aux nombreuses difficultés que cela engendre pour eux. Ainsi donc, il est aujourd’hui impossible de recharger sa carte dans le centre, les autres lieux de recharge se situant à Tihange, Ben-Ahin, Rue Saint-Pierre ou au CPAS de Wanze.

Or, parmi les bénéficiaires du système, nombreuses sont les personnes âgées ou isolées, à mobilité réduite et sans voiture. Alors que les utilisateurs rechargent en moyenne leur carte une fois par mois, certains risquent donc de se retrouver dans une situation extrêmement difficile, potentiellement privés de chauffage ou d’électricité.

Il serait inacceptable d’en arriver là et il convient donc de trouver rapidement une solution afin de continuer à offrir ce service, d’une manière ou d’une autre, au centre-ville de Huy.

C’est pourquoi, lors du Conseil communal de ce 22 mars, j’ai interpellé le Collège afin de connaître les démarches entreprises en vue de conserver un ou des lieu(x) de rechargement dans le centre.

RESA a notamment expliqué dans la presse avoir proposé à la Ville d’installer des bornes automatiques, à l’Hôtel de Ville ou au CPAS. Quelle est la position du Collège par rapport à cette proposition ?

Le Collège m’a répondu qu’il faisait pression sur RESA pour installer de nouvelles bornes à ses frais et qu’une d’entre elle pourrait être bientôt installée au CHRH. Nous suivrons le dossier dans les prochaines semaines afin de vérifier qu’une véritable solution soit apportée à la situation actuelle.

Share