Permettre aux Hutois d’embellir leur quartier, plutôt que de les forcer à l’enlaidir !

Récemment, de nombreux Hutois ont été choqués, à juste titre, par l’absurde histoire de ce monsieur sommé par la Ville d’enlever les plantations décorant la devanture de sa maison. En effet, le Collège communal lui demande de détruire ce qui fait le charme de cette petite rue du centre-ville, à savoir les décorations végétales installées devant chez lui il y a une vingtaine d’années à la demande… des autorité hutoises elles-mêmes.

Au Conseil communal de ce 23 mai 2017, nous proposerons donc une solution pour éviter ce genre de problème : l’instauration d’un permis de végétaliser.

Il s’agit d’un procédé, déjà d’application à Paris, Grenoble et Liège notamment, qui consiste en l’octroi d’une autorisation administrative permettant d’occuper une partie déterminée de l’espace public (au pied d’un arbre, d’un muret, ou sur un bout de trottoir) afin d’y installer des fleurs, des arbustes, de la végétation, ou encore un petit jardin.

En quelques clics, les citoyens font la demande à la commune et reçoivent, dans un délai très court, le droit de participer à la verdurisation de leur quartier. Et Dieu sait si certains quartiers de Huy en ont bien besoin, notamment sur la rive gauche, complètement abandonnée par les autorités communales.

Il s’agit donc d’une solution toute simple, qui fonctionne déjà bien ailleurs, et qui s’avèrerait extrêmement utile pour redonner un peu de couleurs à nos quartiers. Au lieu de forcer les citoyens à enlaidir leur rue, comme on le demande à ce pauvre habitant de la rue du Cerf, cette proposition de permis de végétaliser permettrait en effet aux Hutois de participer à leur embellissement en toute légalité.

Concrètement, nous demanderons dès lors au Collège, lors du Conseil communal de ce 23 mai, s’il a déjà réfléchi à cette idée et s’il envisage de la mettre en place à Huy.

Pour plus d’informations sur le concept, n’hésitez pas à vous rendre sur la page de la mairie de Paris.

Share