Des communications officielles de la Ville neutres et non partisanes

Pour informer ses citoyens, la Ville de Huy dispose d’une mailing list à laquelle elle envoie toute une série d’informations officielles, notamment les décisions principales prises lors des conseils communaux.

Suite au conseil commun Ville/CPAS du mois de janvier dernier, une newsletter officielle de la Ville, intitulée « La Ville vous informe… » a ainsi été envoyée aux 482 personnes inscrites sur cette mailing list. Mais, loin d’informer les citoyens des décisions prises au conseil, cette communication ne faisait en réalité que dénigrer les propositions faites par Ecolo en faveur d’un plan d’action sociale. Les termes utilisés dans ce communiqué étaient extrêmement caricaturaux et orientés, en visant explicitement le groupe Ecolo. 

Il était notamment mentionné que nos propositions avaient été « démontées » ou encore que la défense des travailleurs du CPAS avait dû être prise, le tout sans retranscrire lesdites propositions ni même exposer les réponses que nous avions apportées aux remarques du collège. De nombreux Hutois inscrits sur cette mailing list ont d’ailleurs été choqués par le ton et l’objet de ce mail officiel.

Au-delà du débat politique sur le fond du dossier qu’il n’est pas dans mon intention de relancer, le groupe Ecolo avait lui aussi été choqués par cette confusion des genres résultant de l’utilisation, par le Collège, des moyens officiels de la Ville à des fins purement partisanes.

Nous avions alors demandé un droit de réponse qui nous a été refusé.

La méthode utilisée était pourtant profondément choquante. En effet, les moyens publics de l’administration sont censés être mis au service d’une information générale et neutre, et non servir de tribune au Collège pour dénigrer les propositions d’un parti de l’opposition, à des fins purement politiciennes.

Les Hutois inscrits à cette newsletter ne le sont d’ailleurs pas pour recevoir ce genre de tribune partisane. Ils ont droit à une information objective.

Si nous reviendrons sur cet évènement lors du Conseil communal de ce 2 avril, c’est parce que nous avons interrogé la Ministre des pouvoirs locaux, via une question parlementaire, sur la légalité d’un tel procédé.

Et dans une réponse du 14 mars dernier, elle a explicitement condamné ce type de pratiques. A la question de savoir si une communication officielle de la Ville pouvait aller jusqu’à critiquer les propositions de l’opposition en relatant exclusivement le point de vue du collège communal, sans permettre la moindre réaction et sans retranscrire les propositions, la Ministre a notamment précisé que « la communication officielle doit être neutre et exempte de propos politiques. Les comportements évoqués ne sont donc évidemment pas admissibles ».

La communication du 23 janvier constitue donc un dangereux précédent qui ne peut en aucun cas se reproduire. Il s’agit de la responsabilité politique du Collège communal. Car s’il se permet cela, qu’est-ce qui nous dit qu’il n’utilisera pas la prochaine fois le Huy Mag, par exemple, pour taper sur un parti d’opposition ?

C’est pourquoi nous en appellerons, lors du Conseil communal de ce 2 avril, à la responsabilité du Collège afin qu’il s’engage à ce que les communications officielles de la Ville respectent désormais toujours les balises posées par la Ministre, en restant neutres et exemptes de propos politiques.

Share