« Ecolo Huy : Rodrigue Demeuse candidat bourgmestre » – RTBF (27/01/2018)

A vingt-cinq ans, la tête de liste ecolo n’y va pas par quatre chemins : Rodrigue Demeuse brigue le fauteuil  du mayeur socialiste Christophe Collignon : « Oui. Parce que je pense que les hutois ont envie de changement. Il n’y a pas besoin d’avoir passé trente ans au conseil communal ou de cumuler avec d’autres mandats ou d’être un « fils de » pour être bourgmestre. On voit qu’il y a beaucoup de tensions au sein des partis de l’actuelle majorité. Mais la meilleure façon pour nous de monter au pouvoir, c’est de faire le plus de voix possible ».

      « Des bouchons dignes d’une capitale »

Le groupe ecolo a listé les dossiers. Certains « n’ont pas bougé »estiment les verts hutois, d’autres ont évolué « dans le bon sens et grâce à nos interventions » se félicitent les écolos. Le plus gros échec de la majorité PS-CDH-MR, « c’est la mobilité. La ville est plus embouteillée que jamais. Des bouchons dignes d’une capitale ». Deuxième critique : le commerce. La ville n’en fait pas assez pour soutenir les commerçants. Troisième point : la rive gauche est abandonnée à son sort dénoncent les verts. Et la ville concentre la pauvreté.

Lire la suite…

Fr. Braibant

Share

« Elections communales : Écolo, prêt au pouvoir et au mayorat à Huy » – L’Avenir HW (27/01/2018)

Écolo Huy se dit prêt à monter en majorité et même à décrocher le mayorat. Les Verts en sont convaincus: ils sont l’alternative à l’immobilisme actuel.

«Il n’y a pas besoin d’être au conseil communal depuis 30 ans, d’être un fils de ou de cumuler, pour bien gérer la Ville.» Les écolos hutois sont prêts à faire face aux électeurs en octobre prochain. Prêts à les convaincre d’ici là qu’ils sont l’alternative au pouvoir actuel. «On veut incarner le changement», explique Samuel Cogolati.

Les Verts hutois ont «un plan ambitieux» qui s’articule autour de trois thématiques chers aux citoyens hutois: le commerce et la mobilité car ce sont les deux gros échecs, selon les écolos, de la législature actuelle ainsi que l’environnement «car on est écolo». Les écolos ne viennent pas qu’avec des critiques, mais aussi avec des propositions.

Lire la suite…

C. Du

Share

« Les Ecolos hutois fustigent la majorité « La mobilité, un échec » » – La Meuse HW (27/01/18)

C’est au café « Le mur de Huy », place Saint-Séverin, que les Ecolos ont rassemblé la presse pour évoquer leur bilan de la législature 2018. L’occasion, pour eux, de parsemer leur discours d’une multitude d’allusions au vélo.

« À l’approche du sprint final, il nous semble important de revenir sur la course d’endurance que nous avons menée » a notamment déclaré Rodrigue Demeuse.

Lire la suite…

A. Bt

Share

« Huy : pour Ecolo, la Ville doit exproprier le chancre rue Neuve » – La Meuse (23/07/2017)

Rodrigue Demeuse et Samuel Cogolati regrettent que le Collège ait rejeté leur proposition, en mars dernier, de transformer les palissades en œuvres d’art, comme à Paris ou à Bruxelles, en demandant à des artistes professionnels et reconnus de la région d’embellir la rue Neuve et de projeter des jeux de lumière sur les bâtiments.

Mais les deux jeunes gens souhaitent surtout un renouveau de la rue Neuve. Et formulent en ce sens trois idées :

Exproprier. «  La palissade qui occulte le chancre doit rester provisoire, le temps de développer un vrai projet sur le site. C’est ce que demandent tous les commerçants, de manière unanime. Et c’est aussi pourquoi nous déplorons que la majorité n’ait à ce stade développé aucun projet concret pour le futur de la rue Neuve. Vu la complexité du dossier et la multiplicité des propriétaires, le terrain pourrait encore rester en l’état durant 10 ans. Nous ne pouvons donc pas attendre et nous réfugier derrière les droits de propriété privée, au risque de voir la rue Neuve se désertifier. La Ville a notamment le pouvoir d’exproprier ce chancre pour cause d’utilité publique, et doit en faire usage. »

(…)

Lire la suite

Share

« Le nouveau parking de la gare de Huy est payant » – La DH (6/07/2017)

Le nouveau parking de la gare de Huy est terminé. Ce nouveau parking devrait faciliter le stationnement des navetteurs. Cependant, il sera payant. L’opposition Ecolo redoute que les navetteurs se reportent vers la gare de Statte où le parking est gratuit.

Rodrigue Demeuse et Samuel Cogolati, conseillers communaux Ecolo, étaient présents jeudi matin à l’occasion de l’inauguration du nouveau parking de la SNCB à la gare de Huy. Ils ont eu l’occasion d’apprécier la qualité des installations et la volonté partagée des autorités du rail et de la Ville de transformer le visage de ce quartier en un véritable nœud multimodal. Ils regrettent néanmoins le prix élevé du nouveau parking ainsi que l’absence de station de voitures partagées, pour encourager la mobilité verte à Huy.

(…)

Lire la suite

Anne Vanbrabant

Share

« Les SDF doivent loger à Liège ou à Namur… pas à Huy ! » – La DH (1/3/2017)

Il n’y a pas d’abri de nuit en région hutoise. Et Huy ne peut prétendre seule au subside.

L’absence d’abri de nuit pour accueillir les sans-abri en région hutoise inquiète le conseiller hutois Rodrigue Demeuse (Ecolo). « Les sans-abri sont obligés d’aller jusqu’à Liège ou Namur pour trouver une telle structure, ce qui est évidemment très compliqué pour la plupart d’entre eux. Ils sont dès lors obligés de dormir dans la rue ou de squatter des immeubles abandonnés« , expliqque-t-il.

Le conseiller de l’opposition a demandé au collège communal de Huy de tenter de trouver une solution en collaboration avec les communes voisines.

« Pourquoi ne pas envisager un projet rassemblant plusieurs communes afin de réaliser des économies d’échelle et de pouvoir prétendre à des subsides ? On sait à quel point ce type d’association est aujourd’hui décrédibilisé dans l’opinion suite au scandale Publifin, et il s’agirait sans doute d’une belle façon de lui rendre ses lettres de noblesse« , propose le conseiller.

Lire la suite

Anne Vanbrabant

Share

Vidéo : « Ecolo veut fermer les centrales nucléaires  » – RTC

rtc nucléaire

A quelques jours des trente ans de l’accident nucléaire de Tchernobyl, Ecolo a tenu une conférence de presse non loin de la centrale de Tihange. Les Verts estiment que les centrales nucléaires en Belgique posent beaucoup trop question et qu’il est désormais grand temps de les fermer définitivement.

Retrouvez le reportage sur : http://www.rtc.be/reportages/politique/1470802-ecolo-veut-fermer-les-centrales-nucleaires.

 

Share

« 11 personnes exclues de la centrale nucléaire de Tihange: «Je ne saurais pas vous dire s’il y avait un réel danger» » – L’Avenir HW (13/04/2016)

Onze accréditations ont été retirées à des personnes travaillant à la centrale nucléaire. Le bourgmestre de Huy l’avoue: «Je ne saurais pas vous dire s’il y avait un réel danger qui justifie qu’ils ont été écartés».

Plusieurs travailleurs de la centrale nucléaire de Tihange ont été privés de leur habilitation. Et cela, deux jours après les attentats de Bruxelles. Y a-t-il un lien de cause à effet? Difficile de ne pas le penser. Mardi soir, au conseil communal de Huy, l’écolo Rodrigue Demeuse a posé la question. Onze travailleurs qui se voient privés de leur badge d’accès au site, c’est interpellant. Sept d’entre eux l’ont été dans la foulée de la fusillade de Forest du 15 mars, quatre autres suite aux attentats du 22 mars.« On sait que les centrales nucléaires sont des cibles potentielles pour des actes terroristes », a noté le conseiller écolo. (…)

Catherine Duchateau

Lire la suite sur le site de L’Avenir Huy-Waremme.

 

Share

Vidéo : « Ecolo J : 24 heures dans une prison éphémère à Huy » – RTC

rtc 13-05-15

On revient sur la mise en prison, mercredi de trois membres de l’ organisation de jeunesse politique Ecolo J. Une action symbolique visant à sensibiliser à la problématique de la politique pénitentiaire belge. Rassurez-vous, ces trois faux prisonniers sont sortis hier de leur prison factice après 24h00 de détention mais nous revenons malgré tout sur leur incarcération volontaire.

Share

« Trois jeunes d’Écolo J «en prison» 24 h » – L’Avenir HW (15/05/2015)

Trois membres d’Écolo J ont passé 24h «en prison», sur la place Verte. Pour sensibiliser à la politique carcérale et susciter le débat.

Trois lits, un petit frigo, un évier, des kits d’hygiène et des tenues de détenus prêtés par la prison de Marneffe. Le tout dans une «cellule de prison» de 9 m2 reconstituée sur la Place Verte. Un espace restreint, sans aucune intimité, dans lequel trois membres du mouvement écolo j, ont passé 24 h, de mercredi à jeudi. Pour «déconstruire tous les clichés qu’on peut avoir sur la prison», pour sensibiliser le grand public à la politique carcéral et susciter le débat avec les passants. (…)

La suite sur : http://www.lavenir.net/cnt/DMF20150514_00649914.

A.-F. Bertrand

Share