Grève pour le climat : Ecolo demande des actions concrètes à Huy !

Il y a deux semaines, la jeunesse hutoise, comme celle d’Anvers, était dans la rue. Quelque semaines avant, c’est à Liège, Bruxelles et dans d’autres villes qu’elle s’exprimait. Et aujourd’hui encore, jour de grève mondiale pour le climat (« Global Strike for Future »), suite à l’appel de Greta Thunberg, des jeunes Hutois sont à nouveau présents à Liège ou mènent des actions dans leurs écoles respectives.

Ce message, Ecolo n’est plus le seul à le porter. Il n’est d’ailleurs pas question ici de simples clivages politiques, de propositions pour flatter un électorat, d’idée de campagne. Non, il s’agit d’une urgence. Une réelle urgence.

Ecolo demande donc dès à présent qu’un Conseil communal spécial climat soit organisé à Huy pour passer véritablement à l’action. En août 2018, suite à une proposition d’Ecolo remontant à 2015, le Conseil communal avait en effet voté un Plan Climat visant à réduire de 40% nos émissions de CO2 d’ici 2030. La Ville de Huy est ainsi devenue partie prenante de la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie. Il est temps à présent de le mettre en pratique.

En effet, le Plan Climat hutois manque cruellement de moyens financiers et humains pour atteindre ses objectifs. Il n’y a, à ce jour, aucune ligne budgétaire consacrée au Plan Climat, les mesures d’aide aux économies d’énergie se font attendre, l’enveloppe consacrée aux primes à l’isolation des ménages est trop limitée (10.000 € à répartir entre 21.000 Hutois) et aucune communication vers les Hutois ne les encourages à en bénéficier.

Dans la Fiche 6 de ce Plan Climat, voté à l’unanimité, l’engagement d’un conseiller en énergie chargé du suivi et de la coordination du Plan est prévu. Mais malgré de nombreux rappels à la majorité, et contrairement à de plus petites communes voisines comme Wanze ou Amay, ce conseiller n’a pas encore été engagé à Huy.

Lors de ce Conseil communal spécial climat, nous demanderons ainsi que le climat devienne une thématique à part entière d’un échevin, que des moyens financiers soient consacrés à l’enjeu climatique, qu’un véritable coordinateur de projet soit engagé et que la Ville mette en place une réelle communication proactive à propos du Plan climat (site web, fascicules, compteur de CO2 sur l’Hôtel de Ville, etc.).

Enfin, le comité de pilotage de ce Plan, mis en place en 2016, est aujourd’hui au point mort. La seule réunion de l’année 2018 date du mois de juin… Aucune ne s’est tenue en 2019. Ecolo, fort de son envie d’impliquer le citoyen, demandera, comme la conseillère Christelle Stadler l’a fait lors du dernier Conseil communal, que la Ville relance le comité de pilotage citoyen du Plan Climat avec toutes les forces vives de la Ville (association des commerçants, entreprises, citoyens, guichet de l’énergie) et de l’ouvrir aux délégués des écoles secondaires hutoises qui manifestent encore aujourd’hui.

Pour Ecolo, la grève mondiale pour le climat d’aujourd’hui doit nous rappeler que c’est de notre responsabilité collective d’agir concrètement, y compris au niveau le plus proche du citoyen, la commune, qui dispose de nombreux leviers en la matière. Le Plan Climat existe, à nous de le mettre en œuvre.

Share