L’opposition s’unit pour proposer de nouveaux leviers démocratiques à Huy

Lors du Conseil communal de ce 17 juin 2019, les groupes d’opposition Ecolo, DéfiPourHuy et PTB déposeront, à l’initiative d’Ecolo, un projet de révision du Règlement d’ordre intérieur du Conseil communal. Il s’agit d’un travail conséquent de 34 pages visant à moderniser les pratiques démocratiques à Huy.

« Cela fait plus de 6 ans que nous réclamons une révision de ce ROI qui n’est aujourd’hui plus en phase avec une démocratie communale participative digne de ce nom. Mais cette fois, le Collège ne peut plus renvoyer ces discussions aux calendes grecques », estime Rodrigue Demeuse, chef de groupe Ecolo. 

Le dépôt du projet fait en effet suite à un arrêté de la Ministre des Pouvoirs locauxpris le 7 mai dernier, par lequel elle demande aux autorités communales hutoises de mettre à jour le fonctionnement du Conseil communal. Dans le même arrêté, la Ministre annule également la composition des commissions communales, jugées non représentatives.

« Pour sortir de ce débat par le haut, les trois groupes d’opposition se sont donc réunis autour d’une série de propositions communes afin de donner plus de place aux Hutoisdans la politique communale. C’est essentiel pour combler le fossé qui se creuse toujours plus entre les citoyens et le monde politique », ajoute Rodrigue Demeuse.

Concrètement, en s’inspirant du modèle de ROI suggéré par l’Union des Villes et Communes, le nouveau règlement propose plusieurs avancées importantes : la diffusion en direct sur internetdes séances du Conseil communal, une facilitation du droit d’interpellationdu Conseil par les citoyens dès 16 ans, un droit d’initiative citoyennepermettant aux Hutois de déposer eux-mêmes des projets de délibération à soumettre au Conseil communal, la possibilité de poser des questions d’actualitéurgentes, la possibilité d’intégrer des citoyens aux réunions des commissionscommunales et enfin des commissions communales présidées par un conseiller communal et représentatives de l’ensemble des groupesdu Conseil communal.

S’il est adopté, ce nouveau Règlement d’ordre intérieur permettra d’enfin inscrire la Ville de Huy dans un fonctionnement démocratique participatif digne du 21è siècle. Espérons que la majorité se montrera ouverte à ces nécessaires avancées lors du Conseil communal de ce lundi soir.

Share

Impliquer les Hutois ? Allons-y ! Et commençons avec le Webconseil…

thumblive

Lors de la passation de pouvoirs entre bourgmestres du mois de janvier dernier, le nouveau maïeur a déclaré vouloir « plus impliquer les Hutois ». Il s’agit d’une excellente nouvelle, même si elle sonne un peu comme l’aveu que tel n’était pas le cas par le passé… Nous l’interpellerons donc lors du Conseil communal de ce 16 février afin de savoir ce qu’il entend mettre en place.

En effet, depuis le début de la législature, chaque fois que nous avons proposé des initiatives pour plus de démocratie et de participation citoyenne, cela nous a été refusé par la majorité. Ce fut par exemple le cas pour l’amélioration du droit d’interpellation citoyenne, pour la proposition de décentralisation des conseils communaux ou encore au sujet de la retransmission en direct de ceux-ci sur le net…

Nous sommes dès lors très curieux de connaître les intentions du nouveau bourgmestre en la matière. Quelles pistes d’amélioration propose-t-il ? Peut-être pourrait-on envisager la mise en place d’une commission sur ce sujet, à l’image de ce qui se fait au Parlement wallon avec la commission du renouveau démocratique à laquelle participe d’ailleurs notre bourgmestre ?

Le webconseil

L’un des moyens permettant de rapprocher le citoyen de la politique locale serait assurément de faciliter l’accès aux Conseils communaux. Or cet accès est extrêmement difficile, notamment pour les personnes âgées et les personnes handicapées, et peu de monde se déplace pour assister aux séances pourtant publiques du Conseil. Par contre, beaucoup de monde suit les retransmissions en live sur Twitter, ce qui démontre donc un intérêt pour le sujet.

En 2013, nous avions proposé la retransmission en direct des Conseils communaux sur le site internet de la ville, comme cela se fait dans certaines communes et dans tous les parlements du pays.

Le collège avait alors refusé pour des raisons de difficultés techniques. Or, lors de la cérémonie de  passation de pouvoir du 19 janvier dernier, le Conseil était retransmis sur écran géant avec micros et webcam pour permettre à tous les invités d’assister à la séance. L’argument de la difficulté technique ne tient donc plus la route et nous allons enfin pouvoir avoir un vrai débat sur le fond de la proposition.

C’est l’objet du projet de délibération soumis au vote ce mardi soir : nous proposerons de charger le collège de mettre en place la retransmission du Conseil en direct sur le site internet de la Ville et de modifier en ce sens le règlement d’ordre intérieur du Conseil communal.

Pour rappel, le coût d’un tel dispositif est très faible (quelques dizaines d’euros pour les micros) et les moyens techniques et humains nécessaires sont très faibles également.

Notre groupe reste évidemment ouvert à la discussion et aux différents arguments qui pourraient être avancés sur le sujet.

Quoi qu’il en soit, un tel dispositif constituerait en tout cas un premier pas vers plus de démocratie participative, comme semble le souhaiter le nouveau bourgmestre…

Share